Lundi 19 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Rejet de l'inscription de Karim : Le décryptage de Ndiaga Sylla

Single Post
Rejet de l'inscription de Karim : Le décryptage de Ndiaga Sylla

Ce lundi, le directeur de la communication et de la formation de la Direction générale des élections a déclaré que l'inscription de Karim Wade a été rejetée, invoquant l'article L 31 du Code électoral. De l'avis de l'expert électoral Ndiaga Sylla, cette décision est certes légale, mais la disposition qui la motive viole les droits du citoyen.


Article_similaires

12 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (15:20 PM)
    Comme maitre Babou, un autre sniper du régime
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2018 (18:58 PM)
      regardez bien la photo de karim . elle reflet son caractère ça suffit pour savoir qui il est .
  2. Auteur

    Guiss-guiss

    En Juillet, 2018 (15:28 PM)
    le paquet que constituent ce mec avec ses commanditaires et leur environnement est à quelques mètres du bord du gouffre infernal... na ouzoubillah, qu' il y entraîne avec lui tout notre paisible peuple!!!  :jaaxle:   :nohope:   :interrogation: 
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (15:41 PM)
    Lamentable et ridicule !



    Comment un expert sérieux peut se permettre de revêtir du manteau juridique une décision

    purement politique ?



    Auteur

    Mane Mi

    En Juillet, 2018 (15:44 PM)
    Je pense humblement que le PDS passe à coté de l'essentiel: quelqu'un qui n'est pas sur le territoire national comment peut-il penser gagner des élections? Et quand bien même cela se puisse n'y a t-il de compétent que Karim dans tout le parti? C'est à se demander si les membres ne luttent pas plus pour porter Karim au pouvoir que pour améliorer les conditions des vies des compatriotes.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2018 (16:23 PM)
      mon cher si macky voulait que tu ailles en exil tu ne feras 2h de temps à dakar
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (16:52 PM)
    manipulation de la mackystrature pour éliminer des adversaires politiques que maky n o'se pas affronter ans un combat démocratique, noble, loyal, le reste c est de la littérature

    wade avait du courage , du cran dont ne dispose pas maky, les wolofs wont exclus, attention danger
    Auteur

    Maniaaw

    En Juillet, 2018 (17:45 PM)
    Le PDS sait très bien que juridiquement Karim ne pourra jamais se présenter. Ils essayent de placer un deal avec Macky SALE ou attendre au dernier moment pour déclarer leur candidat enfin de lui éviter des bâtons dans les roues comme Macky sait si bien le faire avec sa justice de vainqueurs. Comme je connais ce PDS, tout est fin prêt.
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (17:52 PM)
    Doul reek expert en doulologie. Arrêter et MERDE. Karim c'est belle et bien inscrit. Point barre. Karim reste NOTRE CANDIDAT.
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (18:05 PM)
    ce titre n existe qu'au Sénégal.
    Auteur

    France

    En Juillet, 2018 (18:08 PM)
    ce titre n existe qu'au Sénégal ....expert electoral....tchey sénégal.

    Day daanou rek rek comme disait mon ami.....

    Mais nak blaue à part il a le courage de faire des analyses politiques sur les sujets électoraux....
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (19:01 PM)
    cette page est définitivement fermée, trouver un autre pour le remplacer  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (10:19 AM)
    Article L.31. -

    Ne doivent pas être inscrits sur la liste électorale :

    1) les individus condamnés pour crime ;

    2) ceux condamnés à une peine d’emprisonnement sans sursis ou à une peine

    d’emprisonnement avec sursis d’une durée supérieure à un mois, assortie ou non

    d’une amende, pour l’un des délits suivants : vol, escroquerie, abus de confiance,

    trafic de stupéfiants, détournement et soustraction commis par les agents publics,

    corruption et trafic d’influence, contrefaçon et en général pour l’un des délits

    passibles d’une peine supérieure à cinq (05) ans d’emprisonnement ;

    3) ceux condamnés à plus de trois (03) mois d’emprisonnement sans sursis ou à une

    peine d’emprisonnement d’une durée supérieure à six (6) mois avec sursis, pour un

    délit autre que ceux énumérés au deuxièmement ci-dessus sous réserve des

    dispositions de l’article L30 ;

    4) ceux qui sont en état de contumace ;

    5) les faillis non réhabilités dont la faillite a été déclarée soit par les tribunaux

    sénégalais, soit par un jugement rendu à l’étranger et exécutoire au Sénégal ;

    6) ceux contre qui l’interdiction du droit de voter a été prononcée par une juridiction

    pénale de droit commun ;

    7) les incapables majeurs (situation de Macky, un vrai incapable.)
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (10:20 AM)
    Sabotage organisé des élections

    Posez la grille ethnique et vous lirez Maky facilement.

    60 milliards à Maky pour une carte par personne qui ne viendra jamais alors que Wade, avec 15 milliards, a produit 2 cartes par personnes dans le temps et dans l’espace. Maky qui avait promis 3191 milliards de FCFA avec les conseils décentralisés et 500 mille emplois aux jeunes, est incapable de nous livrer des cartes d’identité.

    Tout le processus électoral est miné comme dans le maquis.

    Maky manipule la Constitution pour empêcher à Wade de se présenter à une élection présidentielle, avec un âge max pour les candidats. Maky invente le parrainage citoyen universel pour éliminer des adversaires qu’il n’ose pas affronter démocratiquement. Maky choisit les candidats à toutes les élections en manipulant la mackystrature qui les élimine, demandez à Karim et Khalifa. Le parrainage permet à Maky de faire le tri de ses adversaires qui réussiront à passer après le tamis et la justice. Maky choisit les électeurs en sabotant l’inscription, la fabrication des cartes, leur distribution, la fabrication des bulletins, leur acheminement, l’organisation du vote, la proclamation des résultats. Lors des législatives de juillet 2017, Maky a délibérément saboté les élections à Dakar, Touba, en milieu wolof, mouride et dans les zones non favorables. Aucun problème dans les régions toucouleur ou de sa belle-famille du Sine. Les 90.000 électeurs de 200 bureaux de vote à Touba n’ont pas voté parce que Maky n’en voulait pas. Le vote a démarré à 18 heures à Touba comme l’a voulu Maky.1 million 500 sénégalais, des sans-papiers, n’ont pas voté par sabotage organisé. 60 milliards investis sur des cartes pour voler les élections. Maky avait 5 ans pour préparer les élections. Il organise la fraude industrielle en confisquant la voix du peuple comme avec son wakh wakhééte sur un mandat de 5 ans .Relisez Althusser, Maky a confié l’appareil répressif de l’Etat à abdoulaye daouda diallo, l’appareil idéologique confié à yaya abdoul kane ministre des télécoms, chargé en plus du centre national d’Etat civil qui manipule les données démographiques avec fichage de tous les sénégalais dès la naissance, Chérif Diallo Directeur des TIC, Elhadji Ndiaye 2S TV PCA de la société sénégalaise de télédiffusion, Racine talla à la RTS, ARTP avec le DG Abdou karim sall et le PCA Abou Abel Thiam, l’opérateur de téléphone Hayo couvrant le Fouta, Tigo à Yérim sow qui avait mis l’hôtel Radisson à la disposition de Maky pendant la présidentielle de 2012 comme Alassane Ouattara avec l’hôtel Ivoire d’Abidjan pour lui servir d’Etat-major de guerre au cas où Wade refuserait de céder le pouvoir. La RTS, youssou ndour, en conflit d’intérêt avec son groupe falaat Maky, 2 S TV, fle Quotidien, Libération, etc., font le reste du travail de propagande digne de la radio des mille collines du Rwanda. Il n’y a que les wolofs qui sont emprisonnés dont les candidats sérieux que sont Karim Wade et Khalifa. Cissé Lo avait déjà théorisé la coalition toucouleur et sérére. Senghor couplé à Mamadou Dia et Diouf avec son dauphin Tanor ont initié cette coalition ethnique depuis 1960. Maky la perpétue avec le PM Dione. En plus de la toucoulorisation à outrance de la république par des nominations, des bourses ethniques et recrutements ethniques d’ASP, Maky veut bruler ce pays où la coexistence des peuples et religions était incontestable. La justice récite une dictée sous contrôle de Maky. Attention Maky est dangereux !

    Chers compatriotes, réveillez-vous !

    Attention danger, l’ethnicisme émerge !



Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR