Mercredi 16 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Pourquoi Karim Wade a été purement et simplement débouté

Single Post
Pourquoi Karim Wade a été purement et simplement débouté

Un autre revers pour Karim Meïssa Wade !  L'ancien ministre d'État, qui avait saisi la Cour de justice de la Cedeao pour la violation de ses droits, n'a pas obtenu gain de cause. En fait, il avait contesté le fait de n'avoir pas été inscrit sur la liste des électeurs et de n'avoir pas pu être considéré comme un citoyen pouvant être éligible. En rendant sa décision ce lundi, la juridiction "a estimé qu'il n'y a  aucune violation qui a été constatée". Par conséquent, elle a purement et simplement débouté Karim Wade de toutes ses requêtes.

La Cour de justice de la Cedeao a déclaré les demandes du fils de l'ancien président de la République Abdoulaye Wade comme mal fondées. Ceci, au motif que, avancent les juges, le Code électoral n'est pas du tout contraire à la Constitution du Sénégal.  Ils ont constaté que "l'État du Sénégal n'a pas empêché à Karim Wade de s'adresser à Son Excellence l'Ambassadeur du Sénégal au Koweït pour pouvoir faire un recours gracieux, à partir du moment où la présidente du tribunal d'instance hors classe de Dakar s'était déclarée incompétente". Un jugement qui a été également confirmé par la Cour suprême.

"Donc, il aurait dû saisir l'ambassadeur. Ce qu'il n'a pas fait. La cour a même soulevé que l'État du Sénégal pouvait ne pas accepter le recours de Karim Wade introduit devant le tribunal départemental de Dakar", renseigne une source proche du dossier.

En sus, concernant les incompatibilités prévues par le Code électoral, la cour a considéré que cette disposition de l'article L31 peut s'appliquer à tout Sénégalais qui faisait l'objet d'une condamnation pénale. "Cet article n'a pas été élaboré par l'Assemblée uniquement pour Karim Wade, mais pour tout électeur sénégalais. Et, en conséquence, la cour a estimé que toutes les demandes que le requérant avait formulées, étaient mal fondées et que ses droits, en réalité, ont été bien respectés par l'État du Sénégal", poursuit notre interlocuteur. Qui poursuit que cette décision "correcte rendue permet au monde entier, et aux Sénégalais en particulier, de se rendre compte que, contrairement aux affirmations de Karim Wade, ses droits n'ont jamais été violés et c'est la loi qui a été appliquée".


Article_similaires

6 Commentaires

  1. Auteur

    En Mars, 2019 (16:27 PM)
    Même pas capable de faire lui-même son propre recours. Il attendait sans doute que papa vienne le faire à sa place, comme toujours...
  2. Auteur

    En Mars, 2019 (17:40 PM)
    Parceque c'est un voleur purement et simplement.
    Auteur

    En Mars, 2019 (19:10 PM)
    Respect ton President mon frere.
    Auteur

    En Mars, 2019 (19:56 PM)
    Désolé mon frère. Ils m'ont énervé. Personne ne peut s'exprimer sans être systématiquement rattaché à un parti politique et ça m'énerve. Dites vous bien qu'il y a des gens qui ne sont préoccupées que par le sort du Sénégal.

    Nous sommes légion. Notre credo : " soutenir tout le temps notre pays et soutenir le gouvernement quand il le mérite." Ce qui devra être su le sera bientôt...
    Auteur

    Info

    En Mars, 2019 (20:44 PM)
    nouvelle de dernière minute



    https://youtu.be/i_BT0qbiJDs
    Auteur

    En Mars, 2019 (07:11 AM)
    maky a réussi l ethnicisme émergent

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR